Les décharnés, une lueur au crépuscule – Paul CLÉMENT

couv57628950


Titre :
Les décharnés, une lueur au crépuscule
Auteur : Paul CLÉMENT
Éditeur : Auto-édition
Genre : Horreur / Fantastique
Date de parution : 01 décembre 2015
Nombre de pages : 334
Format : Broché et E-book
Prix : 12.99€ en broché / 4.99€ en E-book

____capture

_

Résumé :

Une journée de juin comme une autre en Provence. Blessé à la cheville, Patrick, un agriculteur de la région, asocial et vieillissant, ne souhaite qu’une chose : se remettre au plus vite pour retrouver la monotonie de sa vie, rythmée par un travail acharné. Mais le monde bascule dans l’horreur lorsque les automobilistes, coincés dans un embouteillage non loin de chez lui, se transforment soudain en fous assoiffés de sang… de sang humain. S’il veut survivre, Patrick doit non seulement faire face à ces démons qui frappent à sa porte mais aussi à ceux, plus sournois, qui l’assaillent intérieurement. Et si cette petite fille, qu’il prend sous son aile, parvenait à le ramener, lui, vieux loup solitaire, dans le monde des vivants ?


_
Mon avis :

Je remercie Paul Clément et le site SimPlement pour m’avoir permis de découvrir ce livre.

L’auteur nous entraîne dans un monde apocalyptique où les morts-vivants ont pris le dessus sur les humains. Depuis sa ferme, Patrick assiste, impuissant à la transformation de la population. Cet homme bourru et solitaire ne va penser qu’a sa propre survie jusqu’à ce qu’une fillette soit prise pour cible par des zombies dans son propre jardin.

Les histoires de zombies, où les morts, qui ne sont pas vraiment morts, passent leur temps à manger leurs copains encore vivants ne m’ont jamais vraiment attirée. Pourtant, le résumé m’a séduite et j’ai eu envie de découvrir cette histoire.
C’est une histoire sanglante, mais pas que. Paul Clément parvient à alterner les moments de violence et les moments de calme et de douceur.
Le narrateur est Patrick, nous ne savons pas plus que lui ce qu’il s’est passé pour que le monde en arrive là. C’est intéressant de pouvoir découvrir des éléments en même temps que lui. Et finalement, on devient comme lui, en permanence sur nos gardes, et méfiants. Nous sommes autant sur le qui-vive que lui, à l’affût de la moindre attaque ou du moindre signe d’espoir. Il ne se passe pas toujours quelque chose, l’action est parfois lente, mais tout arrive pour une raison, chaque élément est important. L’histoire est malgré tout rythmée, captivante, et même addictive.

La psychologie des personnages est bien développée et en totale adéquation avec le contexte de l’histoire. J’ai eu un coup de cœur pour Emma, cette petite fille toujours positive et remplie d’amour malgré l’horreur qui l’entoure. Patrick aussi est très attachant, de vieil ours mal léché, il évolue et devient plus humain que jamais au contact des morts, mais surtout de la petite Emma. Leur duo est émouvant, plein de vie, de douceur et d’amour.
La passion de l’auteur pour les zombies est palpable, les scènes sont très bien travaillées et développées. Son imagination est sans limite, pas une minute, je n’ai réussi à deviner la fin. Je ne sais pas s’il y aura une suite, mais, si ce n’est pas le cas, cette fin est inhabituelle et cela me plaît.
Ce livre est une perle pour les amateurs de zombie et une très bonne histoire pour celles ou ceux qui veulent, comme moi, sortir de leur zone de confort.


_
Ma note :

★★★★★
Bon

Publicités

11 réflexions sur “Les décharnés, une lueur au crépuscule – Paul CLÉMENT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s