Until the end – Laura S. WILD

9782755643343

 

Titre : Until the end
Auteur : Laura S. WILD
Éditeur : Éditions Hugo Roman
Genre : Romance
Date de parution : 05 septembre 2019
Nombre de pages : 388
Lu en : Papier
Prix : 17€

_
Résumé :

Un soir d’octobre, alors que Mila rentre chez elle, sa vie bascule. Quelqu’un l’attend en bas de son immeuble. Une main se plaque sur sa bouche, et un 4X4 l’emporte… Mila vient d’être enlevée. Lorsqu’elle revient à elle, la jeune femme s’aperçoit qu’elle est séquestrée et coupée de tout, sans comprendre pourquoi elle a été prise pour cible. Qui est son ravisseur ? Que lui veut-il ? Retenue dans un endroit isolé, elle va devoir apprendre à vivre avec Carter, l’homme chargé de la surveiller, qui la trouble autant qu’il la terrifie. Pour Carter, Mila n’est qu’un contrat de plus à honorer. Sa mission est simple : l’enlever, la maintenir prisonnière puis la relâcher une fois la rançon payée. Mais il commet une erreur qui va tout bouleverser : quelque chose chez sa captive lui fait baisser la garde. Et il laisse malgré lui un lien se créer entre eux… Tandis que leur cohabitation forcée se prolonge, Carter et Mila en découvrent chaque jour davantage l’un sur l’autre et la jeune femme réalise que malgré les apparences, son ravisseur porte un lourd fardeau et qu’il est peut-être prisonnier autant qu’elle. Et si l’amour pouvait les libérer ?


_
Mon avis :

Merci à Hugo Roman pour cette belle découverte

Until the end est un livre qui a pas mal fait parler de lui sur la blogosphère. C’est un livre qui bouscule les codes et nous plonge dans une histoire sombre où les personnages sont psychologiquement très bien travaillés sans pour autant tomber dans la dark romance. N’ayant jamais lu cette auteure j’étais curieuse de découvrir sa plume. Je ressors plutôt satisfaite de ma lecture.

C’est après avoir déposé sa voisine (et meilleure amie) et son copain à l’aéroport que Mila fait la rencontre d’un homme étrange. Cet homme la kidnappe et la séquestre. Mais qui peut bien en vouloir à cette jeune orpheline, sans histoire ni ennemie ? Mila va devoir cohabiter avec un homme aussi troublant que mystérieux, terrifiant et attachant à la fois. La frontière entre l’amour et la haine est mince, Mila va l’apprendre à ses dépens. Comment peut-on nourrir des sentiments pour un homme qui vous retient prisonnière ?

« – Je veux que tu sois dépendante de moi comme je le suis de toi. Je veux que tu m’aies dans la peau, que tu aies besoin de moi comme j’ai besoin de toi. Je n’accepterai rien de moins.  » 

À mon sens, c’est Mila le personnage principal de ce livre, pourtant celui qui a retenu le plus mon attention c’est Carter. C’est son personnage qui évolue le plus au fil des pages. D’abord violent, bipolaire et tout simplement détestable, il s’ouvre à Mila et donc à nous. Doucement, nous découvrons un personnage intense, rigide, dur, puissant et qui souffre. Il n’a aucune excuse pour tous les actes qu’il commets mais, dans ma bonté, je lui trouve tout de même des circonstances atténuantes. C’est un homme brisé qui est très touchant quand il se dévoile. J’aurais aimé qu’il soit moins jaloux, possessif et méfiant, même si c’est l’essence même de sa personnalité.
Derrière la fragilité de Mila se cache un fort caractère et une jeune fille très intelligente. Elle est solitaire et ne compte qu’une seule amie, la meilleure : Gaby, qui est aussi sa voisine. C’est un personnage qui m’a décontenancé. Même si la fin était prévisible, je ne m’attendais tout de même pas à certaines de ses réactions. C’est un personnage que je n’ai pas vraiment apprécié car je n’ai pas compris son comportement ni ses réactions, impossible donc pour moi de ressentir de l’empathie pour elle.

« Mon problème, c’est que je ne sais pas ressentir les choses « normalement », je ne sais pas comment gérer ces émotions toutes plus contradictoires les unes que les autres qui me frappent chaque jour en plein cœur. Je n’ai pas de juste milieu : si je déteste, c’est jusqu’à vouloir tuer, si j’aime, c’est jusqu’à en crever et il n’y a rien entre les deux. Et Mila… Elle me donne envie de l’aimer et je me déteste pour ça. » 

Finalement, j’ai apprécié Until the end grâce à son histoire, son contexte original, son personnage masculin et son histoire et la plume de l’auteure. La faiblesse du roman, pour moi, c’est le personnage de Mila sans pour autant que je puisse pointer du doigt ce qui me gêne le plus. J’ai parfois ressenti un sentiment de malaise durant ma lecture. L’ambiance générale est assez sombre. Pour moi, tomber amoureuse de son ravisseur, après tout ce qu’il lui a fait subir est très délicat, mais pas impossible en romance à condition que le sujet soit traité avec subtilité. Il m’a manqué un petit quelque chose pour rendre le tout fluide et presque naturel. Peu importe qu’elles soient bonnes ou non, c’est un livre qui fait naître des réactions plus ou moins vives. Tout au long de ma lecture, je suis passé par tout un tas d’émotion. Incompréhension, joie, colère, soulagement. Même si je n’étais pas d’accord avec certains éléments, l’auteure a réussi à m’immerger dans son histoire, je l’ai vécu, j’étais dedans. Les révélations et rebondissements interviennent entre deux longueurs et redonnent du souffle et réveille l’intérêt du lecteur. Une chose dont je suis particulièrement satisfaite : je ne m’attendais pas du tout à la révélation finale ! En bref, une lecture agréable avec quelques points négatifs tout de même mais surtout, de belles découvertes : le style et l’imagination de l’auteure.


_
Ma note :

★★★★★
Bon

Une réflexion sur “Until the end – Laura S. WILD

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s