Angel AREKIN & Claire ZAMORA – « Is it love ? »

Résultats de recherche d'images pour « claire zamora 2019 »

Eva DE KERLAN, Angel AREKIN & Claire ZAMORA à Livre Paris 2019

Angel AREKIN : est une auteure reconnue dans l’univers de la romance. Elle a commencé sur Wattpad et a depuis écrit 16 romans, alternant entre romance et fantasy. Gabriel s’est vendu à plus de 10.000 exemplaires en
numérique.

Claire ZAMORA : a créé en 2015 « une romance dont vous êtes le héros » développé par Ubisoft et téléchargé par des millions de
joueuses et traduit dans le monde entier. Il est dans le Top 30 de la catégorie « jeux de rôle » sur l’App Store.

 

Je vous propose de découvrir l’interview collectif au sujet de Is it love ? Tome 1 : Gabriel d’Angel Arekin adapté du jeu du même nom de Claire Zamora.
Merci à Hugo Roman pour nous avoir permis de poser ces questions.
_
_

Maëva – Au fil des tomes
A quel moment avez voulu faire passer « Is It Love » du format jeu, au format roman ? Que pensez vous que cela apporte en plus à l’univers ?
Claire Zamora : Il faut voir « Is it Love ? » comme un nouveau format de lecture. Nos fans nous ont demandé naturellement d’adapter nos jeux au format roman. C’est une continuité logique. Le roman apporte une complémentarité intéressante à l’expérience en jeu. Tout d’abord, la joueuse devient lectrice. Elle découvre alors l’histoire sous un nouvel angle, celui du spectateur. Elle n’est plus actrice de ses décisions, elle se laisse emporter par la vie de l’héroïne. Ensuite, dans les romans, nous pouvons explorer les pensées de plusieurs personnages. La joueuse peut ainsi découvrir les pensées de Gabriel, de Matt… lors de certains moments clefs de l’histoire. Cela donne un autre éclairage sur l’intrigue et les personnages. Et enfin, nous pouvons pousser plus loin l’expérience sensuelle avec des scènes explicites, ce que nous ne faisons pas dans les jeux.

CZ 3.png

Les chroniques d’Holly
J’ai vu que tu avais participé à la conception de certains personnages du jeu « Is it love ? Adam ». Est-ce que cela a été un événement déclencheur qui t’a donné envie de participer à l’écriture du livre sur Gabriel ?
Angel Arekin :  En fait, non, j’ai commencé à m’intégrer dans l’aventure Is it love à travers la conception du jeu « Colin ». Puis Claire Zamora m’a proposé la rédaction du roman de Gabriel. Adam est venu ensuite.
Où puises-tu toute cette inspiration autour de l’univers de la Carter Corp ? Est-ce qu’un roman t’a donné envie de te lancer dans la création de cette histoire ? Si oui, peut on savoir lequel ?
Claire Zamora : Mon inspiration vient de tout ce que je vois, de tout ce que je lis, de tout ce que j’entends, des personnes que je rencontre, des amis qui me partagent leur expérience de vie, et évidemment de ma propre expérience. Je suis une passionnée. Et chez moi, comme chez bien d’autres j’imagine, passion rime souvent avec obsession. De sorte que lorsque je me lance dans un projet, je m’y lance entièrement. Je vis, je mange et je dors « Is it Love ? » 😉 Donc tout ce qui nourrit ma vie devient source d’inspiration. Il n’y a pas de roman en particulier qui m’a donné envie de me lancer dans la création de cette histoire mais plutôt un « phénomène » qui m’a inspiré la série des « Is it Love? ». Je cite souvent “Cinquante nuances de Grey” parce que c’est le plus connu du grand public et celui qui a démocratisé le genre en France. Mais il y a de nombreux romans sur ce thème qui sont très intéressants à découvrir. Et c’est ce que j’ai fait. J’ai lu, beaucoup, et j’ai découvert l’univers de la New Romance. En parallèle, cela fait quinze ans que je travaille dans le jeu vidéo. J’ai monté un premier studio avec mon mari où j’ai pu acquérir un certain nombre de compétences et une expérience solide, ce qui m’a permis une grande liberté de création dans le second studio. J’ai voulu proposer un divertissement différent de ce que l’on trouvait alors sur le marché des jeux mobiles. Quelque chose qui s’adresse aux femmes. Je voulais aussi me lancer dans un nouveau challenge personnel, celui de l’écriture de scénario interactif. Et plus important encore, je voulais proposer quelque chose qui apporte un peu de fraîcheur et de bonheur à la vie des femmes qui est souvent très chargée et très responsabilisante. Elles doivent conjuguer un certain nombre de rôles et ce n’est pas toujours simple de tout concilier. Je crois que nous avons toutes besoin de moments d’évasion, légers et amusants, de nous autoriser avec bienveillance à vivre nos fantasmes et nos envies de femmes, en toute sécurité.

CZ 4.png

Justine – Cosmebook
D’où vous est venu l’idée du jeu ? Qu’est-ce qui vous l’a inspiré ?
Claire Zamora : Je cherchais un jeu sur mobile. Et je me suis posé une question très singulière : « Quel jeu j’aimerais enfin trouver ? » et en élargissant « À quel jeu les jeunes femmes comme moi aimeraient jouer ? ». Je lis beaucoup. De la romance, des thrillers, des policiers… Et j’aime écrire et inventer des histoires. Alors, avec mon expérience dans le jeu vidéo, j’ai décidé de créer un jeu dans lequel la lectrice devient actrice et incarne l’héroïne de sa propre histoire. En Asie, il existait à ce moment-là beaucoup de jeux de ce type, appelés Otome Game, Visual Novels… Ils n’étaient pas disponibles en français et ne s’adressaient pas, pour la grande majorité, aux jeunes femmes mais plutôt aux jeunes filles. Suite à l’engouement autour du phénomène New Romance, avec le très connu « 50 nuances de Grey », j’ai décidé de proposer de la romance sous forme d’histoires interactives. Beaucoup de femmes ont depuis adhéré à nos histoires ! Et la question : « Quelles histoires plairaient à mes joueuses ? » ne m’a pas quittée depuis. 😉
Pourquoi avoir choisi l’histoire de Gabriel ?
Angel Arekin : Je ne l’ai pas choisie, on me l’a proposé. Gabriel est le premier jeu qui a été créé, cela semblait logique, je pense, de commencer par lui.

Céline – La bibliothèque de Céline
Quelles sont les difficultés et facilités d’écrire une histoire basée sur un jeu en ligne connu et aux milliers d’utilisateurs ?
Angel Arekin : Le plus difficile est de ne pas s’éloigner du jeu que les lectrices connaissent et affectionnent tout en proposant une idée novatrice pour ne pas avoir l’impression de relire le jeu.
Quel a été le processus entre votre jeu et la publication de livres sur les personnages que vous avez crée ?
Claire Zamora : Lorsque nous avons lancé la série des jeux « Is it Love ? » en 2015, j’écrivais les scénarios et les dialogues de A à Z, je configurais les histoires sur notre moteur, je les testais jusqu’au rendu final, je m’occupais de la direction artistique et du sound design, je faisais le lien avec la communauté, etc. Au total j’ai écrit quatre histoires entièrement. Mais, petit à petit, les demandes des fans étant de plus en plus importantes pour sortir de nouvelles histoires plus vite, j’ai compris que je ne pourrais pas continuer à tout écrire en plus de tout le reste. J’ai donc commencé à travailler avec des auteures de romance. Je fournissais les synopsis détaillés et le scénaristes écrivaient les dialogues. Il y avait de nombreux allers retours. Mais c’est comme ça, qu’au fur et à mesure, l’idée a germé de confier mes « bébés » à d’autres écrivains pour en faire, notamment, des adaptations romans. C’est difficile de confier à quelqu’un ses personnages. Tout autant qu’il est difficile de travailler les personnages d’un autre. J’ai demandé à Angel et Eva de jouer d’abord à nos jeux, puis je leur ai fourni le synopsis et les fiches des personnages. Elles ont ensuite interprété les histoires avec leur propre sensibilité, et nous avons échangé pour veiller à ce que la cohérence des personnages soit respectée par rapport à ce que j’avais imaginé. Il était important que le livre propose une expérience différente mais complémentaire de celle du jeu.

CZ 7.png

Marlène – Le monde enchanté de Marlène
Comment s’est déroulée la collaboration avec Claire Zamora ?
Angel Arekin : En toute liberté. Claire Zamora m’a laissé carte blanche et m’a offert sa confiance pour bien traiter ses personnages ainsi que son histoire.
Quelles ont été les difficultés d’adaptation du jeu Is it love dans l’histoire de Gabriel
?

Angel Arekin : Dans le jeu, la joueuse est l’héroïne. Dans le roman, on retire tout le côté interactif. Ainsi, il a donc fallu créer une personnalité à l’héroïne qui n’existe pas dans l’application. C’était un premier challenge. Ensuite, il s’agissait de proposer de nouvelles idées, d’apporter un plus à ce qui est déjà proposé par le jeu, afin que les lectrices trouvent un intérêt à découvrir Gabriel d’une façon différente.
Quel accueil attendez-vous des lectrices à l’occasion de la sortie de cette saga événement ?
Angel Arekin : J’espère que les lectrices redécouvriront Gabriel à travers le roman. Certaines joueuses m’ont avoué être retournées vers la lecture grâce au jeu, puis grâce au livre. C’est un pari fabuleux que de donner envie de lire.
Claire Zamora : Nos fans sont très demandeuses. Donc je suis très confiante concernant leurs réactions. Et puis, je suis très enthousiaste du travail d’Angel sur Gabriel et de celui d’Eva sur Matt et Ryan. J’aime beaucoup leur plume, donc je ne m’inquiète pas. 😉
Comment as-tu vécu l’expérience d’écriture pour ce roman ?
Angel Arekin :  C’était à la fois une expérience fantastique, nouvelle, une folle aventure, et en même temps, un accouchement difficile, car ce n’est pas mon histoire, ni mes personnages. J’ai dû me les approprier, les découvrir, les faire un peu miens. Ce n’est jamais facile que de se greffer à un monde qui n’est pas le sien, même si je connaissais déjà Carter Corp à travers le jeu Colin.

AA 4.png

Belinda The Small World Of Belly
Comment t’es venue l’idée de créer une histoire virtuelle avec ce concept particulier, ou le lecteur donne vie à la trame ?
Claire Zamora : Je cherchais un jeu sur mobile. Et je me suis posé une question très singulière : « Quel jeu j’aimerais enfin trouver ? » et en élargissant « À quel jeu les jeunes femmes comme moi aimeraient jouer ? ». Je lis beaucoup. De la romance, des thrillers, des policiers… Et j’aime écrire et inventer des histoires. Alors, avec mon expérience dans le jeu vidéo, j’ai décidé de créer un jeu dans lequel la lectrice devient actrice et incarne l’héroïne de sa propre histoire. En Asie, il existait à ce moment-là beaucoup de jeux de ce type, appelés Otome Game, Visual Novels… Ils n’étaient pas disponibles en français et ne
s’adressaient pas, pour la grande majorité, aux jeunes femmes mais plutôt aux jeunes filles. Suite à l’engouement autour du phénomène New Romance, avec le très connu « 50 nuances de Grey », j’ai décidé de proposer de la romance sous forme d’histoires interactives. Beaucoup de femmes ont depuis adhéré à nos histoires ! Et la question : « Quelles histoires plairaient à mes joueuses ? » ne m’a pas quittée depuis. 😉

CZ 5.png
Je suis curieuse et j’ai installé l’appli sur mon mobile. J’ai pu constater qu’outre Gabriel et Matt, le « lecteur » a la possibilité de découvrir d’autres univers. Je voulais savoir si vous avez pensé à un crossover?
Claire Zamora : Bien sûr, et c’est ce que nous nous amusons à faire. Par exemple, dans la chambre de Drogo, un personnage de l’univers Mystery Spell, se trouve un poster du groupe de Colin, un personnage de l’univers de Carter Corporation. Les joueuses apprécient beaucoup ce genre de détails 🙂
Après l’appli, le livre… Envisagez-vous d’adapter votre concept en jeu vidéo ?
Claire Zamora : L’appli est déjà un jeu vidéo. Pour nous, la prochaine étape pour « Is it Love ? » serait l’adaptation pour une série TV ou un film.

Jessica – Alice Nerverland
D’abord jeu sur téléphone, maintenant livre… Y a-t-il des différences à venir entre ces deux histoires, qui ont la même trame ?
Claire Zamora : Elles n’ont pas la même trame. Elles reprennent l’intrigue principale mais les événements se déroulent d’une manière différente. La rencontre entre les personnages se passe différemment et l’issue n’est pas la même non plus. On découvre aussi dans les livres le point de vue du ou des héros masculins, ce qui donne un nouvel éclairage à l’histoire.
Écrit-on la trame d’un jeu vidéo comme on en rédige le livre ? Ont-elles/ils été bloqués par certains faits se déroulant dans le jeu qu’ils/elles n’ont pas réussi à transposer dans le livre ?
Claire Zamora : C’est un vaste sujet ! 🙂 Mais, pour faire court, il y a plusieurs différences entre l’écriture pour un jeu comme « Is it Love ? » et l’écriture d’un roman. D’abord, au niveau du synopsis et de l’arborescence des choix. Dans nos jeux, l’héroïne peut choisir de prendre des chemins différents et l’issue de son histoire s’en trouve changée. Il faut donc, en amont, avoir défini tout le déroulé des événements pour éviter d’arriver à des situations incohérentes. Ensuite, le scénariste doit prendre un peu de hauteur et considérer la production du jeu dans son ensemble. Il doit travailler avec les contraintes techniques imposées par le jeu. Par exemple, il va être limité dans le nombre de lieux qu’il placera dans son intrigue et le nombre de personnages qui apparaîtront, pour que l’application ne devienne pas trop lourde à télécharger pour l’utilisateur. Et enfin, l’aspect majeur dans notre travail réside dans l’écoute de nos fans. Nos textes sont écrits avant la sortie des jeux. Cela nous permet de préparer tous les assets graphiques, les sons, et de tester en avance, mais nous lisons beaucoup les réactions, les envies de nos joueuses sur nos réseaux. Être scénariste chez « Is it Love ? » c’est écrire une histoire pour nos joueuses, pour répondre à leurs attentes. Alors, sans faire sans cesse des allers retours sur nos textes, nous restons souples et à l’écoute. Parce que rien n’est figé. Il nous arrive de modifier certains passages, si nous sentons que la communauté n’adhère pas à une idée, ou au contraire de pousser encore plus une idée, si nous sentons que nous allons dans la bonne direction. Certains faits qui se déroulent dans le jeu sont des ouvertures vers les saisons suivantes. Dans les adaptations romans, nous ne voulons pas spoiler des événements que les joueuses trouveront dans les saisons à venir pour ne pas leur gâcher leur expérience de jeu. Donc certaines choses sont simplement abordées différemment dans les livres.

CZ 1.png

Stacy – Mes Aventures livresques
Qu’est-ce que cela fait de sortir de sa zone de confort et de s’essayer à un nouvel univers ?
Angel Arekin :  C’est dérangeant et excitant. Cela représente un vrai challenge pour soi-même. Partir d’un concept existant, se l’approprier, être novateur tout en restant proche du jeu et de ce qui a été souhaité par sa créatrice.
Avec l’histoire de Gabriel Simons qui existait déjà, cela a-t-il été compliqué pour vous d’écrire la version « papier » ?
Angel Arekin : Oui et non. Oui, car j’ai dû apprendre par cœur l’histoire de Gabriel jusqu’à ce qu’il fasse un peu partie de moi pour bien pouvoir retranscrire différemment son histoire tout en le respectant. Et non, car sur le jeu, son histoire est bien déroulée, je n’ai eu qu’à me servir de la trame déjà façonnée pour rédiger son livre.
A quand la saison 2 de « Is it love ? Gabriel » ?  (Qui ne tente rien n’a rien :p)
Claire Zamora : La saison 2 de Gabriel est en cours de création et sortira. Mais comme les fans ont des préférences bien marquées pour certains personnages ou suites, nous faisons en sorte de sortir les histoires les plus demandées plus rapidement.
A-t-il été difficile de confier vos bébés (Gabriel, Matt et Ryan) pour leur adaptation sachant que le concept de départ n’y aurait plus sa place ?
Claire Zamora : C’est difficile ! Parce que confier ses personnages et ses histoires, c’est accepter de laisser d’autres personnes interpréter les choses différemment. Et lorsque c’est votre univers, que vous avez créé de A à Z et, au-delà de ça, des histoires que vous avez écrites entièrement, eh bien… il faut accepter de laisser la place à l’autre, de lui laisser sa liberté d’interprétation, tout en le guidant sur ce qui est essentiel à vos yeux. Mais, en même temps, c’est fabuleux, de voir votre univers prendre vie à travers les yeux d’un autre auteur. Elle est assez étrange, cette impression de redécouvrir vos propres personnages. C’est une très belle expérience ! 🙂CZ 9.png

2 réflexions sur “Angel AREKIN & Claire ZAMORA – « Is it love ? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s