Une vie entre deux océans – Margot L. STEDMAN

couv16916180


Résumé :

Libéré de l’horreur des tranchées où il a combattu, Tom Sherbourne, de retour en Australie, devient gardien de phare sur l’île de Janus, une île sur les Lights, sauvage et reculée. À l’abri du tumulte du monde, il coule des jours heureux avec sa femme Isabel ; un bonheur peu à peu contrarié par l’impossibilité d’avoir un enfant. Jusqu’à ce jour d’avril où un dinghy vient s’abîmer sur le rivage, abritant à son bord le cadavre d’un homme et un bébé sain et sauf. Isabel demande à Tom d’ignorer le règlement, de ne pas signaler «l’incident» et de garder avec eux l’enfant. Une décision aux conséquences dévastatrices…

Mon avis :

Isabel et Tom ont tout pour être heureux, ils sont très amoureux et vivent sur une petite île loin de tout et de tout le monde. Ils ont tout sauf un enfant qu’ils n’arrivent pas à avoir. Tom est responsable du phare et doit signaler tout ce qui se passe en mer. Mais le jour où Isabel se recueille sur la tombe de son troisième bébé mort-né, une petite barque s’échoue sur la plage, à son bord le cadavre d’un homme et un bébé, âgé tout au plus de deux mois, sain et sauf. Isabel réussi à convaincre Tom de garder l’enfant et même de faire croire que c’est le leur, il ne signale donc rien aux autorités maritimes. Mais leur vie si heureuse va être chamboulé quand ils vont apprendre et rencontrer la vrai mère de leur petite fille.
Ce roman fait partie des livres difficiles à chroniquer à chaud. Il y a tellement d’émotions, de partage, d’amour, d’amitié et de secret dans cette histoire qu’il est difficile de ne pas trop en dévoiler. L’histoire est belle, touchante, émouvante et déchirante. Les personnages sont humains, ont du charisme et sont attachants. J’ai pris tour a tour le partie de chacun, mais au final je ne sais toujours pas de quel côté me ranger. Le fil conducteur de cette histoire est l’amour, sous toutes ces formes, entre un homme et une femme, entre sœurs et entre une mère et ses enfants.
Le sujet du livre est délicat, mais est traité avec finesse. L’auteur nous invitent à la réflexion sur l’importance réelles des liens du sang dans une famille, mais aussi sur les conséquences de nos mensonges. L’homme n’est pas toujours maître de son destin, il arrive qu’une petite faiblesse ai des conséquences énormes et irréparables. Il y a quelques longueurs dans les deux premières parties mais la fin est vraiment très touchante, je n’ai pas pu contenir mes larmes. J’ai beaucoup apprécié le fait de savoir ce que deviennent les personnages des années après.
Pour résumé ce roman, je n’aurais que deux mots : Magnifique et bouleversant.


Ma note :

★★★★★
Excellent

« -Drôle de chose que les souvenirs, se dit-il en se passant le visage à l’eau glacé. Certaines personnes s’en nourrissent comme si leur existence était retenue par un fil qui les tient éloignées de la mort; d’autres les effacent pour éclaircir le temps qu’il leur reste. »

« – Le bien et le mal, ça peut être comme deux foutus serpents : si emmêlés qu’on ne peut les différencier que lorsqu’on les à tués tous les deux et alors il est trop tard. »

« – Il arrive que la vie soit impitoyable, Isabel. Il arrive qu’elle vous déchire. Et il arrive aussi, au moment où vous pensez que ça ne peut être pire, qu’elle redonne un bon coup de dent et vous en prenne un autre morceau. »

J’ai hâte de voir le film ! Voici la bande d’annonce

Publicités

5 réflexions sur “Une vie entre deux océans – Margot L. STEDMAN

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s