Premières lignes #7

Chaque semaine je partagerais avec vous le premiers paragraphe d’un livre.
Ce rendez vous organisé par Ma Lecturothèque 

« Je grimace dans le miroir, exaspérée. Ma saleté de tignasse refuse de coopérer. Merci Katherine Kavanagh, d’être tombé malade et de m’imposer ce supplice ! Il faut que je révise, j’ai mes examens de fin d’année la semaine prochaine, et, au lieu de ça, me voilà en train d’essayer de soumettre ma crinière à coups de brosse. Je ne dois pas me coucher avec les cheveux mouillés. Je ne dois pas me coucher avec les cheveux mouillés. Tout en me répétant cette litanie, je tente une nouvelle fois de mater la rébellion capillaire. Excédée, je lève les yeux au ciel face à cette brune qui me fixe, avec son teint trop pâle et ses yeux bleus trop grands pour son visage. Tant pis. Je n’ai pas le choix : la seule façon de me rendre à peu près présentable, c’est de me faire une queue-de-cheval.
Kate est ma colocataire, et elle a été terrassée par la grippe aujourd’hui. Du coup, elle ne peut pas interviewer pour le journal des étudiants un super-magnat de l’industrie dont je n’ai jamais entendu le nom. Résultat : elle m’a désignée volontaire. »

Cinquantes nuances de Grey, E.L. JAMES

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s