Bad Business – GIN

couv4912949


Résumé :

« Je suis un commercial, un de ces types bourrés de charme qui vendrait son carnet à souche à une contractuelle acariâtre. Et la nana qui chaloupait devant moi avait indéniablement des atouts majeurs : un cul splendide et un très vif intérêt pour mon anatomie, qui d’ailleurs le lui rendait bien. Mais surtout une place au ministère de la Santé qui lui offrait une vue imprenable sur les devis de mes concurrents. Ma stratégie était simple : sortir le grand jeu pour qu’elle me tuyaute sur l’appel d’offres en cours ! Par contre, ce que je n’avais pas prévu, c’est que la fille allait, quelques minutes après s’être mise en petite tenue, mourir là, sous mes yeux …  »
Un San-Antonio new look, macho, généreux et libertin, une enquête aussi rocambolesque qu’haletante, du sexe, de l’humour, du suspense : un cocktail survitaminé digne des meilleures séries policières d’aujourd’hui !

Mon avis :

Un roman réservé aux adultes et aux personnes averties. Il comporte beaucoup de scènes très explicites et le vocabulaire est cru.

Aucune femme ne résiste à cet homme et il n’hésite pas une seconde à profiter de ce très vif intérêt pour avancer dans sa vie professionnelle et personnelle. C’est justement pour soutirer des informations sur ses concurrents qu’il se retrouve en petites tenue avec une jeune femme. Mais mystérieusement celle-ci s’écroule tout à coup devant lui. Passer l’étonnement celui-ci va en profiter pour visiter l’appartement de la jeune femme, de retour dans le salon, le corps a disparu ! Comment est-elle morte ? Qui et pourquoi quelqu’un voudrais tuer cette jeune femme ordinaire ? Ou est passé le corps ? Autant de questions que lui, dont nous ne connaissons pas le nom, et ses amis vont essayer de répondre grâce à leur enquête. Ses amis sont tous aussi obsédés et attirés par le sexe que lui. Ils ont tous leurs spécificités et spécialités. Ce qui donne lieu à des scènes assez comiques, surtout que beaucoup de métaphores, plus ou moins recherchés, sont utilisés pour parler et décrire les attribues aussi bien masculins que féminin.
Mais il ne faut pas oublier le côté thriller de ce roman. L’histoire est assez bien menée, on est pris avec les personnages dans cette enquête. Il y a ce qu’il faut de rebondissement et de suspens pour nous emmener vers le dénouement. Il n’y a pas de longueurs, l’histoire commence tout de suite et ne s’essouffle pas. Il y a toujours des éléments qui font avancer l’histoire. Je ne me suis pas ennuyé une seconde, je n’ai pas regardé ou se finissait le chapitre en trouvant le temps long. La lecture est rapide et le style est simple. La fin arrive vite et la résolution de l’enquête est plutôt surprenante. Le côté macho des personnages leur voile parfois la face ce qui permet aux coupables d’avoir une longueur d’avance sur eux, cela m’a donné envier de leur crier « Tiens ça t’apprendra à ne pas voir plus loin que le bout de ton nez ! Les femmes sont souvent imprévisibles contrairement à ce que tu as l’air de croire ! ». Dans ce livre on découvre aussi l’entre aide masculine. Ces hommes partagent beaucoup … vraiment beaucoup de choses avec complicité et simplicité. J’ai apprécié ce livre même s’il est très porté sur le sexe. Les sous-entendus et métaphores m’ont beaucoup fait sourire par moment. Comme je l’ai dit c’est un livre pour adulte qu’il ne faut pas laisser entre toutes les mains.


Ma note :

★★★★★
Bon

« – Les femmes sont sont les cancers de la camaraderie des hommes. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s