L’instant présent – Guillaume MUSSO

 

quiet_moments_by_tenebrae76-d4g69if

 

Résumé :

Lisa et Arthur n’ont rendez-vous qu’une fois par an.
Il passe sa vie à la chercher…
… elle passe la sienne à l’attendre.
Lisa rêve de devenir comédienne. Pour payer ses études d’art dramatique, elle travaille dans un bar de Manhattan. Un soir, elle fait la connaissance d’Arthur Costello, un jeune médecin urgentiste. Leur complicité est immédiate. Pour le séduire, Lisa est prête à tout. Dans une ville-labyrinthe qui n’offre aucun répit, elle prend tous les risques. Mais Arthur n’est pas un homme comme les autres. Bientôt, il révèle à Lisa la terrible vérité qui lui interdit de l’aimer :
« Ce qui m’arrive est inimaginable, et pourtant bien réel… »
Dans un New York plus imprévisible que jamais, Arthur et Lisa vont lier leur destin pour déjouer les pièges que leur impose le plus impitoyable des ennemis : le temps.

Mon avis :

Arthur qui n’est pas très famille reçoit un drôle d’héritage. Un phare, dans la famille depuis des années. Il accepte mais son père émet deux conditions : ne jamais vendre le phare et ne pas ouvrir la porte métallique qui se trouve au sous sol. Rongé par la curiosité, Arthur ne vas pas résister, et vas enfreindre cette dernière condition. Dès lors sa vie va changer à jamais. En effet, en se trouvant dans cette petite pièce, il va être victime d’une malédiction. Il est condamné a ne vivre qu’une seule journée par an, pendant 24 ans. Mais grâce a celle ci il va en apprendre plus sur son grand-père et va même trouver l’amour. Mais comment mettre un terme a cette malédiction ?
Nous sommes aussitôt embarqué dans une course contre le temps.
Arthur est un jeune homme attachant. Rien de plus facile que de s’identifier à lui puisque tout le monde serai déboussolé face à sa situation.
Sullivan, son grand-père, est un personnage haut en couleur que j’ai bien aimé, chacune de ses apparitions apporte quelque chose a l’histoire. Il apaise et rassure un peu Arthur.
Lisa est une belle jeune femme qui as beaucoup souffert dans sa vie, elle a du caractère et est patiente et ambitieuse.
Les pages se tournent toutes seules, le style est fluide et la plume de l’auteur est comme toujours addictive. Guillaume MUSSO arrive, dès les premières pages à nous intriguer. J’étais impatiente de découvrir de quelle manière Arthur allait se sortir de ce cercle vicieux. J’ai lu ce livre en 2 jours, tellement absorbé par le mystère et l’intrigue autour du personnage principal, que les pages défilaient pour enfin découvrir la vérité. Je n’ai pas du tout vu le dénouement arrivé. J’ai trouvé la transition inattendu et brutale, ce qui me frustre et me laisse un peu sur ma faim, concernant cette partie de l’histoire.
L’histoire est bonne et bien ficelé, mais j’ai eu du mal a accroché avec cette fin et la façon dont elle est amenée. Il y a quelques longueurs mais c’est un peu dû à l’histoire puisqu’elle est répétitive.
L’auteur s’est une nouvelle fois bien amusé avec nous, du résumé jusqu’à la dernière page du livre, mais je n’irais pas jusqu’à dire que c’est son meilleur roman. J’attendais beaucoup de ce livre, encensé par les critiques que j’ai pu lire, ce qui explique un peu ma déception.
J’ai été assez surprise du récit par rapport au résumé. Je m’attendais a une pure histoire d’amour alors que l’histoire porte essentiellement sur les aventures d’Arthur et sur sa vie en générale.
Écrire pour se libérer, ne serai-ce pas un peu autobiographique ?
Au final, avec ce fond de drame, de romance, de suspens, d’émotion et de fantastique, j’ai passé un bon moment de lecture !

 

Ma note :

★★★★★
Bon

« Tu te bats contre le destin. C’est un combat à armes inégales qui est toujours perdu d’avance. »

« Je ne vais pas jouer au donneur de leçon. Je sais qu’on porte tous en nous une grenade à côté du cœur. Certains n’osent jamais la dégoupiller, d’autres prennent ce risque et s’exposent au danger. Celui de faire bouger des lignes de faille capables de déclencher un séisme qui détruira leur vie.
[…]
Je sais que l’amour peut tuer. Je sais que les sentiments sont meurtriers. Mais je respecte trop la vie pour cautionner un geste qui consisterait à y mettre fin, même lorsque l’horizon semble bouché. »

Publicités

4 réflexions sur “L’instant présent – Guillaume MUSSO

    • Céline dit :

      Ah non je n’ai pas pleuré ^^
      Je n’ai pas trouvé que l’émotion était au rendez-vous. Ce roman n’est pas du tout mauvais mais il ne me marquera pas dans le temps. Il aurait pu être génial, mais il lui manque le petit « truc » en plus pour élevé la barre.

      Aimé par 1 personne

      • Céline dit :

        En fait il a mis la barre tellement haute avec Central Park que ça va être difficile d’égaler l’émotion.
        J’aurais bien aimé les retrouver mais ce n’étais pas non plus un critère. Il y a quand même des éléments pour émouvoir le lecteur, mais je ne les ai pas trouvés assez développé pour me permettre de les ressentir vraiment. Je l’ai trouvé moins bon que d’autres MUSSO. Comme je disais, l’histoire en elle même est bien, c’est vraiment le dénouement qui me bloque un peu. C’est difficile d’expliquer sans dévoiler trop de chose 🙂

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s